fbpx

Contactez-moi pour votre consultation gratuite!

Suivez-moi sur les réseaux sociaux!

Viewing posts categorised under: Éditorial

Le studio de photographie S.P Tremblay a 70 ans!

Stephane Lariviere
0 comments
Blogue, Éditorial, Promotions

Cette année marque en effet le 70e anniversaire d’existence du réputé studio de photographie de la rue St-Pierre à Rigaud inauguré en 1948 par Simon-Pierre Tremblay.

 

Un studio de photo, une couponnerie et la maison familiale!

À l’instar de beaucoup de studios de photographie d’aujourd’hui qui n’ont plus nécessairement « pignon sur rue », Simon-Pierre Tremblay avait le rêve de construire son entreprise à même la résidence familiale sur la Plaza St-Pierre, rue très achalandée de Rigaud dans ces années-là.  Avec son épouse, Jacqueline Meilleur qui exploitait une couponnerie (magasin de tissus) elle aussi à même la résidence, ils y élevèrent leurs quatre enfants.

À cette époque, la photographie était moins démocratisée qu’elle ne l’est aujourd’hui et les techniques d’éclairage et de prises de vues étaient particulièrement importantes puisque tout se faisait au moment de la prise des photos, les traitements de post-production étaient différents de ceux d’aujourd’hui.  Le choix d’utilisation de filtres et diffuseurs se prenait à l’avance puisqu’en chambre noire ces effets étaient beaucoup plus compliqués qu’en Photoshop et les retouches devaient être réalisées manuellement sur les négatifs et sur chaque image imprimée.

Afin d’avoir accès à de la formation pour progresser et être au courant des nouveautés et dernières tendances, dans ces années-là l’adhésion à un regroupement de photographes professionnels était la seule option.  C’est pourquoi dès sa création en 1951, Simon-Pierre devint membre de l’APPPQ (Association des photographes professionnels de la Province de Québec) et quelques années plus tard il fit partie des premiers, en compagnie de six autres photographes, à se voir décerner le titre de « maître photographe professionnel » par cette association.

Lors des mariages, il n’était pas rare qu’après la prise des photos du mariage du matin, le photographe Tremblay se rende en chambre noire pour développer quelques clichés à offrir en vente lors de la réception.  Ensuite, aidé par son épouse, le même manège se poursuivait pour le mariage d’après-midi et celui de soirée.  Le studio pouvait photographier jusqu’à quatre mariages par samedi dans ces années-là.  Les choses ont bien changé depuis.

Évidemment à cette époque les photographes exécutaient des prises de vues plus standardisées et ne passaient pas toute la journée à suivre les mariés pour créer un reportage plus complet de la journée comme c’est le cas de nos jours.

À part les photos de mariage, le studio Tremblay offrait des services de développements de films, photo passeport et de portrait pour les familles, les gens d’affaires et les municipalités.  Les photos de baptêmes, premières communions et confirmations faisaient également partie des services offerts en plus des photos scolaires et de finissants.  Lors d’événements importants, c’est également aux services professionnels de Simon-Pierre Tremblay que les associations et les élus avaient recours pour immortaliser leurs moments officiels dans Vaudreuil-Soulanges entre 1948 et 1976.

Victime de problèmes cardiaques, M. Tremblay fût obligé de cesser ses activités professionnelles en 1976 et le studio demeura fermé pendant presque un an, jusqu’au moment, où Jacques Roussel, alors professeur d’éducation physique au Collège Bourget choisi d’en faire l’acquisition en 1977.

 

Une formation de photographie en accéléré!

La transition de professeur à photographe ne fût pas nécessairement simple pour Jacques Roussel.  Jacques a rapidement dû se former et apprendre les rudiments de la photographie professionnelle pour offrir une qualité d’image et des services adéquats à la clientèle de l’entreprise.  C’est en s’inscrivant tout d’abord à des formations académiques en photo au cégep de St-Laurent et au cégep du vieux Montréal en art visuel et audio-visuel que Jacques débuta son apprentissage.  Soutenu moralement  par le maître photographe Simon-Pierre Tremblay, il est parvenu en adhérant aux associations de photographies professionnelles,  en participant à plusieurs formations « Photiques » organisées par M. André Germain et à des séminaires en photographie commerciale par Bob Acciaro a devenir un photographe très compétent et reconnu par le titre de Maître photographe remis par la CMPQ (Corporation des Maîtres Photographes du Québec, anciennement connue sous l’APPPQ et l’APPQ).

Au fil des ans, Jacques et son épouse Jacqueline qui travaillait avec lui au commerce, en plus d’exploiter un service de nettoyage et de couture attenant au comptoir de photographie, ont su poursuivre l’oeuvre débutée par le fondateur des années auparavant et assurer une très bonne relève à ce service à la clientèle déjà bien établi.  Très impliqués dans leur communauté, Jacques et Jacqueline ont choisi de fonder leur famille de quatre enfants à Rigaud.

La vision de l’entreprise de Jacques Roussel a toujours été portée vers la satisfaction des clients en premier pour assurer une continuité solide.

En preuve et avec fierté, son épouse Jacqueline,  s’est vu décerner en 1988, le prix d’excellence au service à la clientèle de l’Association Gens d’Affaires de Rigaud remis par Richard Préfontaine président de l’organisme à ce moment.  Celui-ci ajoutant de plus qu’il souhaitait qualifier la récipiendaire du « sourire » de la Plaza Saint-Pierre comme plusieurs aimait appeler cette petite artère commerciale à l’époque.   S’appuyant sur le dicton qu’un client pleinement satisfait référera tes services à au moins dix personnes pouvant devenir d’autres clients, M. Roussel a réussi à s’assurer une clientèle fidèle durant toute sa carrière.

Le temps de passer le flambeau!

Au début des années ’90 le projet de vendre le studio à un jeune photographe prometteur a commencé à prendre forme dans la tête du deuxième propriétaire du commerce.  Malgré leurs familles nombreuses aucun des enfants de Simon-Pierre Tremblay ou de Jacques Roussel n’ont eu la piqûre d’une carrière en photographie.  C’est en juin 1992, que Stéphane Larivière se présenta au studio de Rigaud pour offrir ses services comme photographe.  Le jeune photographe alors âgé de vingt à peine avait déjà l’esprit entrepreneurial puisqu’il avait déjà lancé sa propre entreprise de photographie en juillet 1990 lorsqu’il n’avait que 17 ans! (en savoir davantage)

Dès l’entrevue d’embauche M. Roussel s’informa des plans de carrière de Stéphane Larivière et s’il souhaiterait éventuellement acquérir un studio de photographie.  Afin de s’assurer de son sérieux, Jacques Roussel invita le futur employé à effectuer des démarches pour obtenir une subvention gouvernementale d’aide à l’emploi.  Durant les trois années qui suivirent, Stéphane Larivière travailla comme assistant et deuxième photographe du Studio Tremblay  tout en poursuivant son apprentissage académique au Collège Dawson en plus d’occuper divers petits emplois à temps partiels.  En 1994, le studio de Rigaud n’étant pas en mesure de lui assurer un emploi à temps plein à ce moment, Stéphane fût embauché comme technicien photo chez Photolab Yves Thomas à Montréal.

C’est finalement en novembre 1995 que la passation du flambeau s’effectua.  À l’âge de 22 ans, Stéphane Larivière devint le 3e propriétaire du réputé studio Tremblay.  Étant donné qu’il y avait  déjà travaillé pendant presque deux ans auparavant, il était déjà assez connu de la communauté des affaires Rigaudienne et son intégration s’effectua en douceur.  Très impliqué déjà à ses débuts dans les différentes associations d’affaires de la région, Stéphane fît rapidement sa marque.

De nouveaux défis!

Quelques mois seulement après l’acquisition du studio, le nouveau photographe dû faire face un défi de taille, la récession économique de 1997.  Effectivement, pour la nouvelle entreprise encore en démarrage la récession n’apportait pas son lot de bonnes nouvelles.  Les contrats devenaient moins fréquents et par le fait même moins rentables, mais cette mauvaise période ne pouvait qu’être passagère et porteuse de meilleurs temps.  Juste après ces moments plus difficiles, un nouveau défi se présenta pour Stéphane Larivière et celui-là allait être permanent et changer à jamais sa façon de travailler.  La photographie numérique arrivait sur le marché!

À peine trois ans après avoir fait l’achat du studio et des équipements photographiques professionnels, qui en argentiques pouvaient durer pratiquement le temps d’une carrière… le nouveau propriétaire dû réinvestir dans l’achat de nouveau matériel photographique et informatique pour suivre la nouvelle vague technologique.  En plus, des pertes liées à la revente des anciens équipements dépréciés, il lui fallut également investir dans la formation et apprendre à utiliser et maîtriser ces nouveaux outils.  Pendant quelques années, puisque la technologie n’était pas tout à fait encore à point, le numérique fût utilisé de pair avec l’argentique pour offrir des produits de qualité aux clients du studio.  C’est finalement en 2003, que le studio Tremblay ayant jadis photographié avec des appareils à plaques 5X7 se convertit complètement au numérique.

Finalement, en 2010 le studio a connu un autre grand changement, un déménagement!  À l’image du rêve du fondateur, Stéphane Larivière avec son épouse Caroline Faubert et leurs deux enfants ont  choisi de construire leur nouvelle résidence familiale en y consacrant un espace pour aménager le studio de photo.

 

Depuis toutes ces années le studio Tremblay a vécu beaucoup d’expériences et traversé différentes époques.  Peu importe la façon de photographier, l’intention de tous les photographes qui ont été propriétaires de cette entreprise est toujours demeurée la même, créer les plus belles images possibles pour ses clients afin que ceux-ci puissent préserver de bons souvenirs des gens qu’ils chérissent et de leur patrimoine.

Que nous réserve l’avenir?  Nous le saurons bien assez tôt.

Merci à vous tous pour ces 70 années incroyables!

 

 

Une application pour apprendre la photo

Stéphane Larivière
5 comments
Blogue, Cours de photographie, Éditorial

Apprendre la photo en ligne!

cours-photo-photographe-stephane-lariviere-rigaudDepuis peu j’ai découvert une application offerte gratuitement en ligne par la compagnie Canon.  Et aujourd’hui je prends quelques minutes pour vous la présenter.  Si vous êtes un photographe amateur et possédez un appareil reflex (DSLR) ou même une caméra numérique compact avec un mode manuel, ce petit cours de photo en ligne vous ravira.

Apprendre à utiliser son appareil

Lorsqu’on achète un appareil photo numérique on est habituellement anxieux et pressé d’expérimenter, mais on prends rarement le temps de lire le fameux manuel d’instruction fourni avec notre caméra… on se lance plutôt au hasard pour photographier un peu tout ce qui se présente devant nous sans trop se soucier des résultats.  On se dit que de toute façon on peut effacer les images qu’on ne réussi pas.  Et puis le temps passe et finalement la plupart des photographes amateurs  se contentent de régler leur appareil en mode automatique ou même en mode « P » ce qui laisse l’appareil décider lui même des meilleurs réglages selon les scènes présentées dans l’obturateur.  Malheureusement cette fonction n’offre pas des résultats optimaux.

L’application développé par Canon, vous permet de prendre le contrôle d’un appareil photo et d’apprendre à apprivoiser le mode manuel, vous permettant ainsi de déterminer; le ISO, la vitesse et l’ouverture de votre choix.  Comme tous ces paramètres sont reliés entre-eux, ils influenceront l’exposition de votre image, mais ils auront également des effets sur la profondeur de champ et  la netteté de la photo.  En plus des réglages, il vous sera possible d’apprendre les termes photo et leurs significations dans un lexique, c’est presque un cours de photo de base.  Plusieurs scènes intérieures et extérieures vous sont proposées pour expérimenter vos nouvelles connaissances sous différents éclairages et situations.

[ad#ad-2]

Trois onglets sont offerts; apprentissage, essai et défi.  L’onglet apprentissage vous permettra d’apprendre la base de la photographie et quelques astuces vous y seront mêmes offertes.  L’essai, pour sa part vous met au commande d’un appareil photo et finalement l’option défi vous présentera un petit test de six résultats photo à réaliser dans un temps chronométré.  Pour ma part j’ai réussi un 6 sur 6 en 23 secondes, ferez-vous mieux? 😉

Découvrez cette application photo de Canon: http://www.canonoutsideofauto.ca

Si vous souhaitez approfondir vos nouvelles connaissances et apprendre à maîtriser l’éclairage et la composition de vos images, n’hésitez pas à me contacter pour des formations personnalisées.

 

Une photographie d’enfant gagnante au Canada!

Stéphane Larivière
1 comments
Blogue, Éditorial, Enfants, Portrait

Une photo d’enfant gagnante au Canada!

J’ai appris, il y a quelques minutes à peine, que suite au jugement de la compétition de photographies professionnelles Nationale du PPOC (Professional Photographers of Canada).  Une des photographies de ma collection s’est vu décernée le trophée du meilleur portrait d’enfant au Canada! L’annonce a été faite lors du Banquet des Lauréats du congrès National PPOC à Halifax en Nouvelle-Écosse.  L’oeuvre intitulé « Trapped » représentant un mime emprisonné dans une boîte se voulait un clin d’oeil au numéro classique du répertoire des mimes, mais également une réflexion sur ce que les enfants (ou même les adultes) ne laissent pas transparaître parfois en préférant arborer un sourire.

La dernière fois que j’avais reçu cet honneur c’est en 2008 pour ma photo « Please not again daddy » également dans la catégorie portrait d’enfant.  Pour ma photo de 2008 c’est ma fille qui m’avait servie de modèle et cette année en 2012 c’est au tour de mon fils d’obtenir son trophée.  Maintenant plus de chicanes… 😉

Voici la photo primée et également les autres images de ma collection de compétition 2012

À noter que je fais aussi des portraits d’enfants plus joyeux, alors n’hésitez pas à réserver votre séance!  Et surtout à profiter de la promotion spéciale voyez double!

Comment choisir votre photographe de mariage en dix points

Stéphane Larivière
7 comments
Blogue, Éditorial, Mariage

Comment choisir votre photographe de mariage en dix points

photographe-mariage-photo-photographie-coupleDepuis l’avènement de la technologie numérique, la démocratisation des logiciels et des appareils photo a parfois permis aux photographes amateurs et aux néophytes de créer des images presque aussi belles que les photographes professionnels.  Ce qui a favorisé l’éclosion de nombreux pseudo professionnels offrant leurs services à rabais pour photographier des mariages le week-end, sans avoir la plupart du temps suffisamment d’expérience ni d’expertise pour assurer au client un travail adéquat.  Ce n’est pas parce que quelqu’un possède le meilleur marteau qu’il devient pour autant un bon charpentier.

1. Le photographe amateur ou le photographe professionnel ?

photographe-mariage-photo-photographie-groom2Un oncle ou un ami vous offrant leurs services photographiques en cadeau de noces à votre mariage peut sembler une offre difficile à refuser.  Pourtant, si  vous prenez la peine de faire affaire avec des experts pour votre réception,  pour les fleurs, pour votre robe et les tenues vestimentaires et le reste.   Il est tout à fait normal de considérer engager un photographe professionnel pour créer les souvenirs de votre grand jour.  Les conséquences d’un reportage photo réalisé par un de vos proches et qui serait en dessous de vos attentes pourraient être désastreuses… une déception face aux résultats ou encore l’absence de ceux-ci pourrait signifier une amitié ternie ou un malaise dans la famille.  Les souvenirs photographiques de votre mariage ne devraient-ils pas être à la hauteur de vos efforts de préparation de ce grand événement ?  Un ami photographe m’a déjà dit lors d’une conférence : « Ce n’est pas parce que quelqu’un possède le meilleur appareil photo « Nikon » qu’il est automatiquement un photographe, il n’est en fait que le propriétaire d’un appareil photo fabriqué par « Nikon »… j’avais trouvé cela plutôt vrai.

2. La personnalité

photographe-mariage-photo-photographie-bride3Dans la vie, on dit souvent qu’on a pas deux chances de faire une bonne première impression.  Et bien dans le choix de votre photographe de mariage cet adage est encore plus vrai.  Être à l’aise avec la personne qui partagera avec vous des moments de vie « intimes » est un facteur très important, pour le plaisir d’être photographié, mais aussi et surtout pour les résultats et de  ce que vous vous souviendrez de votre journée en regardant vos photos de mariage dans votre album.  Comment était votre photographe tout au long de votre journée et durant les démarches qui la précédait?  Était-il plaisant, sympathique, créatif, accompagnateur, relax, rassurant et débrouillard ?  Ou était-il plutôt nerveux, désagréable, stressant et mal préparé ?  Ce que vous vivrez en compagnie de votre photographe restera gravé dans votre mémoire et vous vous en souviendrez à chaque fois que vous regarderez vos photographies.  À  quel type de photographe préféreriez-vous faire confiance ?  Après tout votre mariage sera l’une des plus belles journées de votre vie… alors, pourquoi risquer un mauvais souvenir ?

photographe-mariage-photo-photographie-bride

3. Le style

Lors de la rencontre d’information les images que vous verrez dans les albums démonstrateurs du photographe doivent parler d’elles-mêmes, elles doivent vous plaire.  Le style de photographie reportage est-il ce que vous recherchez ?  Préférez-vous un style plus conservateur ou placé ?  N’hésitez pas à en discuter avec le photographe, car parfois il est très probable qu’il puisse s’adapter à vos goûts ou vos suggestions.   Les meilleurs résultats viennent la plupart du temps de photographes qui se spécialisent dans un style particulier et qui savent s’adapter, ce qui veut dire qu’ils perfectionnent leur art constamment.

photographe-mariage-photo-photographie-bride2En discutant de vos goûts et attentes avec votre photographe vous lui permettrez de faire en sorte que votre album suscite l’admiration de tous et soit un investissement inestimable. Demandez à voir un album démonstrateur qui représente un mariage complet et pas seulement les meilleures images de plusieurs mariages.  De cette façon, vous serez en mesure de constater si le photographe est professionnel et constant pendant toute la durée d’un mariage.  N’oubliez pas, que votre mariage, lui, ne durera qu’une seule journée qu’il serait très décevant de recevoir un reportage photo incomplet ou de qualité inégale.

4. Linvestissement

photographe-mariage-photo-photographie-groomAu cours de vos recherches, vous constaterez certainement que les tarifs peuvent varier d’un photographe à l’autre, vous vous demanderez peut-être pourquoi.  Et bien, c’est en partie parce qu’il s’agit d’un travail d’artiste, de création spécifique et personnalisée et que selon la renommée, l’expérience, les reconnaissances de celui-ci, les tarifs peuvent être plus ou moins élevés .  D’autres facteurs peuvent influencer cela évidemment, mais la plupart du temps vous remarquerez que la qualité du travail se reflétera dans le prix.   Il est primordial de saisir que ce n’est pas nécessairement le coût de la matière première qui détermine les honoraires,  mais plutôt le temps d’exécution et le talent exclusif qui est mis à votre service.

5. Pour y voir clair

photographe-mariage-photo-photographie-groupe

Afin d’obtenir une évaluation complète des services et des produits du photographe et du studio que vous souhaitez engager, une rencontre de quelques minutes est très importante.   Même si quelques informations préliminaires peuvent être transmises par courriel au début.  Le choix de votre photographe et la décision d’engager un ou l’autre ne peut pas ce faire à distance seulement.  La raison en est fort simple ;  vous ne pourrez pas adéquatement évaluer la qualité des produits et du service, le style,  de la personnalité de l’individu en y associant qu’un tarif transmit par téléphone ou courriel.   Le temps que vous passerez avec votre photographe lors de cette première rencontre (sans obligation d’achat) sera déterminant pour la suite.  Vous pourrez y discuter de vos attentes, du déroulement de la journée,  des différentes possibilités et du budget que vous aurez à déterminer.  Donc, prenez le temps de bien connaître votre photographe, ainsi vous pourrez savoir si sa personnalité et son entre gens vous conviennent.  D’ailleurs, il insistera certainement sur cette démarche, car il veut pouvoir saisir et bien comprendre vos besoins afin de vous offrir un produit adapté et personnalisé.

Achèteriez-vous votre robe sans l’avoir d’abord essayée ? Ou encore réserveriez-vous votre traiteur sans avoir « goûté » à ses recettes.  Il en va de même pour vos souvenirs…

photographe-mariage-photo-photographie-cortege2

6. Quel montant investir ?

La réponse à cette question peut être très différente d’un couple à l’autre.  Puisque plusieurs facteurs peuvent influencer le budget total que vous pourriez investir pour vos photos de mariage, il est difficile de déterminer un montant précis à investir.  Cependant, au-delà de l’importance que vous rattachez aux souvenirs de votre grand jour, plusieurs publications spécialisées dans l’organisation de mariages s’entendent pour dire que les photographies créées par votre photographe professionnel doivent être une part importante du budget total de votre mariage puisqu’elles sont l’un des items (avec les alliances) qui vous resteront à jamais.   Il faut en déduire qu’il est bon d’investir un peu de temps afin de s’assurer du bon choix.

Un des facteurs décisionnels sera sans aucun doute le sentiment de confort et de confiance que vous aurez envers le photographe. Effectivement,  vous devrez vous y attendre, il y aura un tarif représentatif rattaché au niveau de qualité des photographies.  Par contre, il est bon de se souvenir que jamais un bas prix n’équivaudra à un haut niveau de qualité et que parfois mieux vaut investir un peu plus pour obtenir mieux que d’engager le professionnel le moins cher et risquer d’être déçu.

7. La qualité de produit fini

photographe-mariage-photo-photographie-cortegeVous constaterez qu’il y a souvent une très grande différence entre les épreuves et le produit fini. N’oubliez pas de vous informer à propos du travail de « retouche » qui sera effectué sur vos images.  Le simple fait de graver les images sur un DVD sans aucune altération, quoique parfois moins dispendieux, représente un service incomplet et constituera pour vous une charge de travail supplémentaire très importante, car vous devrez vous – même terminer la création de vos albums souvenirs.

Demandez au photographe de vous présenter des échantillons d’images retouchées comparées aux images originales de l’appareil photo.   Si le photographe n’est pas en mesure de le faire, questionnez-vous sérieusement sur le sérieux et les compétences de celui-ci.

photographe-mariage-photo-photographie-couple-automne

8. Laccompagnement offert

C’est là que vous verrez une autre différence importante quant à l’expérience et du niveau de professionnalisme du photographe professionnel.

  • Vous voyez-vous passer la journée avec cette personne et lui faire entièrement confiance afin qu’il puisse capter les meilleures images de votre mariage ?
  • Est-ce que cette personne se présente d’une manière professionnelle ? (Ex. : Langage, tenue vestimentaire, entre gens, etc.)
  • Avez-vous signé un contrat en bonne et due forme accompagné d’une garantie de satisfaction écrite du photographe ?  Quelles sont les clauses d’annulation et de remboursement ?
  • Le photographe a-t-il élaboré avec vous un plan de travail décrivant le déroulement de la journée et d’un plan « B » en cas d’imprévus ? (météo, défectuosité d’équipement, délai imprévu, etc.)
  • Les produits finis ; albums, montages, encadrements, etc. reflètent-ils ce que vous souhaitiez obtenir dès le départ ?

9.  Comment confirmer votre choix ?

photographe-mariage-photo-photographie-coupleEn regardant les albums démonstrateurs vous reconnaîtrez peut-être des gens,   informez-vous auprès d’eux…  Demandez s’il est possible de lire des témoignages de clients précédents. Si le photographe ne peut pas vous présenter de références ou des témoignages de satisfaction, doutez…   N’hésitez pas à vous informer de l’expérience de votre photographe ; Depuis combien d’années est-il professionnel ?  Combien de mariages a-t-il photographiés dans sa carrière ?  Fait-il partie d’associations professionnelles?  Suit-il des cours d’appoints ou des conférences sur une base régulière ?

10. Faites un choix éclairé

Votre album photo, vous le savez déjà, représente un des seuls éléments que vous achèterez qui restera après cette journée inoubliable.   Alors, à l’image de tous les autres détails de votre grand jour assurez-vous que vous vivrez une expérience exceptionnelle avec votre photographe de mariage.  Après tout, vous n’avez vous pas choisi le meilleur conjoint (e) ?  Donc, ne serait-il pas normal de dire que vous méritez aussi les meilleurs souvenirs de votre union ?Photo-montage-mariage-photographe-mariage-photo-photographie-couple

Le simple fait de lire cet article fait de vous une personne spéciale.  Quelqu’un qui attache de l’importance et de la valeur aux souvenirs,  pour vous et pour les générations qui vous suivront.  En fait,  qui vous distingue (et ce n’est pas donné à tout le monde), c’est la valeur que vous rattachez à votre patrimoine.

 

Vous prévoyez vous marier bientôt? Contactez-nous le plus tôt possible pour planifier vos souvenir et pour des photographies de mariages inoubliables!

Par courriel: [email protected] ou par  téléphone.: (450)451-5393

Vous avez apprécié cet article?  N’hésitez pas à vous joindre à notre liste d’envoi personnalisé.  Vous recevrez ainsi nos promotions exclusives et conseils pour des photos réussies!  Merci et à bientôt…

Shopping Cart

Loading...

Qui est Stéphane Larivière?

Photographe professionnel et propriétaire du Studio Tremblay à Rigaud depuis 1995, Stéphane Larivière oeuvre dans le domaine de la photographie depuis plus de 28 ans.

Plus particulièrement spécialisé dans la photographie de portrait comme les photos de bébés, les photos d'enfants, les photos de familles et les photos de mariage, il peut également créer pour vous des concepts audio-visuels uniques ou encore des montages photographiques personnalisés pour toutes sortes d'occasions.

Informations: formulaire en ligne ou par téléphone au: (450) 451-5393

Recevez nos conseils gratuits pour de meilleures photos de familles!

css.php